Preuve vidéo dans le tennis : Le Hawk-Eye rend la chose possible

La balle était-elle encore sur la ligne ou déjà en dehors des limites ? Surtout dans le cas de décisions serrées, il y a souvent des discussions de la part des joueurs. Il n’est pas toujours possible de voir à l’œil nu si la balle était effectivement encore sur le terrain. Afin de minimiser les mauvaises décisions, le tennis utilise ce que l’on appelle le Hawk-Eye.

Qu’est-ce que le Hawk-Eye ?

Photo d'une caméra Hawk-Eye de tennis

En termes simples, Hawk-Eye est la preuve vidéo du tennis. L’origine du Hawk-Eye remonte à 2001, lorsque le Britannique Paul Hawkins a développé une technologie permettant de reconnaître la position des balles. Il a été utilisé pour la première fois dans le cricket.

En 2006, le système a été introduit lors des premiers tournois de tennis. Entre-temps, Hawk-Eye est devenu un élément standard de la plupart des grands événements. Outre le tennis, le système est également utilisé dans le football, par exemple sous la forme de la technologie de la ligne de but.

Comment fonctionne le Hawk-Eye ?

Photo d'une caméra pendant la diffusion d'un match de tennis

La base du Hawk-Eye est constituée de plusieurs caméras à haute vitesse qui enregistrent le mouvement de la balle. En général, 10 caméras sont placées sur le court de tennis, 3 sur le côté long et 2 sur le côté court.

Pendant le changement de balle, les caméras enregistrent la balle à une vitesse allant jusqu’à 340 images par seconde. Dans le même temps, un algorithme traite les images et calcule la trajectoire de la balle sur cette base. Ce système peut donc voir à l’avance si la balle va atterrir dans le champ ou sortir des limites du terrain.

Quelle est la précision du Hawk-Eye ?

Photo d'une empreinte de balle de tennis dans l'extérieur

Selon les spécifications de la Fédération Internationale de Tennis, le Hawk-Eye ne doit pas dépasser une tolérance de 5mm afin d’être approuvé pour les tournois officiels. Les estimations supposent un écart réel de 3 mm.

Combien de fois peut-on utiliser le Hawk-Eye ?

En principe, le Hawk-Eye peut être utilisé par les deux joueurs aussi souvent qu’ils le souhaitent. Après chaque rallye, les joueurs peuvent contester une décision et appeler un « challenge ». Quelques instants plus tard, le résultat s’affiche sur un écran vidéo.

Si le joueur a raison, il garde le challenge, sinon il le perd. Les deux joueurs ont 3 challenges par set. En cas de tie-break, ils ont droit à un essai supplémentaire.

Hawk-Eye aussi sur terre battue ?

Photo d'un arbitre de tennis prenant une empreinte à la ligne

Même si la plupart des tournois de tennis utilisent la technologie vidéo, le Hayw-Eye est encore rarement utilisé dans les tournois sur terre battue.

Le principe de base est que la balle laisse une empreinte visible sur le terrain après l’impact. Néanmoins, les décisions erronées des arbitres ne peuvent être exclues, car une impression erronée est parfois utilisée.

Matchs de tennis sans juge de ligne

Entre-temps, cette technologie est même utilisée en permanence pendant les matchs de tennis. Cette tendance a commencé à la fin de 2020, lorsque les juges de ligne ont été complètement remplacés par le Hawk-Eye. Depuis, les appels de sortie viennent de l’ordinateur. En outre, le système détecte les fautes de pied pendant le service.

Conclusion

Même si la plupart des tournois de tennis utilisent la technologie vidéo, le Hayw-Eye est encore rarement utilisé dans les tournois sur terre battue.

Le principe de base est que la balle laisse une empreinte visible sur le terrain après l’impact. Néanmoins, les décisions erronées des arbitres ne peuvent être exclues, car une impression erronée est parfois utilisée.